Manifestation contre la loi 103 !

Notre langue n’a pas de prix, la loi 101 n’est pas à vendre !

Profitant de lacunes dans la Charte de la langue française, des parents francophones ou allophones bien nantis peuvent contourner la loi et « acheter » le droit à leurs enfants d’aller dans des écoles anglaises. En effet, après avoir envoyé leurs enfants quelque temps dans des écoles anglaises privées non subventionnées (les fameuses écoles passerelles), ils peuvent ensuite les envoyer dans des écoles anglaises subventionnées, qu’elles soient privées ou publiques. Suite à des contestations de cette situation, la Cour suprême du Canada a jugé invalides certains articles de la Charte de la langue française en ce qui a trait à la langue d’enseignement. En réponse à ce jugement, le gouvernement du Québec a élaboré le projet de loi 103.

Projet de loi 103, les faits :

  • Les écoles privées non subventionnées ne seront pas assujetties à la Charte de la langue française;
  • Après trois ans dans une école anglaise privée non subventionnée, un élève pourra intégrer une autre école anglaise, privée subventionnée ou publique;
  • Des individus pourront obtenir des droits, et donc contourner la Charte et la loi 101, parce qu’ils en ont les moyens financiers;
  • Toutes les citoyennes et tous les citoyens ne seront pas traités de façon équitable;
  • La ministre Christine Saint-Pierre indique qu’elle veut maintenir le projet de loi dans sa forme actuelle;
  • Le projet de loi 103 sera vraisemblablement voté entre le 19 et le 21 octobre prochains, sans aucun amendement.

Même si la loi 103 prétend limiter la possibilité pour des francophones ou des allophones d’aller à l’école anglaise, il est important de démontrer notre volonté de refuser que des gens puissent se payer des droits, pour eux et leur descendance, et ainsi contourner l’esprit de la Charte et de la loi 101. Il est tout aussi important de refuser ce qui constitue encore un recul du français. C’est pourquoi la CSN nous convie à participer au deuxième rassemblement organisé contre le projet de loi 103 devant les bureaux du premier ministre.

Le 18 octobre prochain,de 18h à 20h, au coin McGill/Sherbrooke (métro McGill) à Montréal.
Votre exécutif y sera !

Manifestation contre la loi 103 !