Rapports de table sectorielle no 7 et 8

Voici le rapport de table sectorielle no 7  des rencontres du 7 et 9 avril 2015 et le rapport no 8 de la rencontre du 10 avril.

La partie patronale a présenté les demandes suivantes :

  • Pour le fonctionnement des départements et des comités de programme : « nos patrons aimeraient ainsi avoir un « droit de regard » sur le choix des coordinations sous prétexte d’avoir des comptes à rendre à leur conseil d’administration et à la CEEC. »

 

  • Pour le statut de notre convention collective : « plutôt que de faire en sorte que les politiques institutionnelles respectent les conditions de travail des enseignantes et des enseignants, la partie patronale veut inféoder la convention collective aux politiques institutionnelles. » Cela revient a dire que les termes de notre convention collective seraient caduques si l’administration du collège adopte une politique qui contredit notre convention.

 

  • Pour le calcul de la CI : la partie patronale, prétextant la rareté des ressources financières, veut revoir l’impact des préparations nombreuses et du nombre élevé de préparations dans le calcul de la CI.

 

  • Pour les ressources minimales des collèges : « le CPNC voudrait mettre fin aux lettres d’entente qui garantissent un minimum de ressources. »

En résumé, la partie patronale demande l’abolition de l’injection des 403 ETC, un gain de la négociation de la dernière convention collective (2010-2015).

Laisser un commentaire