Un DEC c’est un DEC, partout au Québec!

Modifications imminentes au RREC
Le DEC est en péril!image004

Dans le cadre des consultations ministérielles qui visent, entre autres, à instaurer un Conseil des collèges, le gouvernement envisage de modifier le Règlement sur le régime des études collégiales (RREC) afin de donner plus de « flexibilité » et d’«autonomie » aux collèges quant à la formation et la diplomation. Les délégué-es du regroupement cégep de la FNEEQ s’y opposent et souhaitent préserver le caractère national des programmes et des diplômes.

Résumé des propositions de changements au Règlement sur le régime des études collégiales :

Craintes face aux propositions de modifications au RREC

Ce que nous défendons

Les collèges pourraient ajouter des compétences locales dans les programmes Le caractère national des programmes  dont les objectifs et les standards sont uniformes d’un établissement à l’autre
Les collèges pourraient éventuellement décerner des diplômes locaux Le diplôme national
Une compétition malsaine entre les collèges risquerait de s’installer si les compétences locales sont permises La continuité pédagogique encadrée par les processus départementaux et par les comités de programme
Les formations offertes seraient modifiées sans prendre en compte les analyses de fonction de travail L’ajout  d’objectifs et de standards additionnels par le biais de formations supplémentaires lorsque des compétences particulières sont nécessaires
Les programmes répondraient aux besoins immédiats des entreprises locales sans données probantes pour justifier ces besoins Le maintien de nos acquis afin d’éviter de répondre à des besoins régionaux ponctuels
La perception de la valeur des formations offertes pourrait mener à la sélection des finissants(es) par les employeurs en fonction de leur cégep d’appartenance Une formation de qualité équivalente peu importe l’institution d’enseignement
Les finissants, formés pour répondre à des besoins trop ponctuels, seraient plus vulnérables aux changements dans leur secteur d’emploi Le respect des besoins de la population étudiante et une éducation de qualité qui s’inscrit dans un programme qui forme le citoyen autant que le futur travailleur
L’État, au final, finirait par se désengager de ses responsabilités nationales Le reconnaissance du rôle de l’État pour assurer la cohérence de l’enseignement collégial

 Si nous ne faisons rien, les changements au RREC proposés par le ministère vont affecter la cohérence et la force du réseau collégial et vont mettre en péril la pérennité de certains cégeps en région.

 

Vous pouvez consulter le bulletin d’information de la FNEEQ:

bulletin-rrec_depliant

Pour plus d’information, consultez le mémoire sur la création du Conseil des collèges du Québec et de la Commission mixte de l’enseignement supérieur et sur des modifications au régime des études collégiales :

Mémoire sur la création du Conseil des collèges du Québec et de la Commission mixte de l’enseignement supérieur et sur des modifications au régime des études collégiales

Laisser un commentaire