Campagne de sensibilisation sur les conditions de travail injustes à la Formation continue

Les profs à la formation continue au cégep : des précaires méconnus

La Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) lance une vaste campagne de sensibilisation sur les conditions de travail injustes à la formation continue au collégial. L’objectif de la campagne est de faire connaître l’écart important entre les conditions d’exercice de la profession des enseignantes et des enseignants de ce secteur et celles de leurs collègues de la formation régulière.

Consciente de la croyance populaire entourant les conditions de travail des enseignantes et des enseignants au collégial, la Fédération souhaite déboulonner les mythes et rétablir les faits. La campagne s’articulera principalement autour de trois axes, soit la précarité, la rémunération et une réelle reconnaissance de l’expérience et des tâches effectuées.

Sans accès aux mêmes ressources que leurs pairs du régulier, sans sécurité d’emploi et sans rémunération équivalente, les profs à la formation continue offrent pourtant un enseignement de même qualité. Pour la Fédération, il est temps de donner à ceux-ci les moyens de continuer à relever avec brio les défis actuels et à venir en matière d’éducation. « L’enseignement est une profession exigeante, et ce, même à la formation continue. Comment peut-on y justifier des conditions de travail moindres ? N’oublions pas que celles-ci ont un impact important sur les conditions d’apprentissage des étudiantes et des étudiants. », souligne Yves de Repentigny, vice-président et responsable du regroupement cégep de la FNEEQ-CSN.

La Fédération a développé plusieurs outils de sensibilisation et prévoit des sorties médiatiques durant le prochain mois. Elle invite ses syndicats affiliés à faire écho à la campagne et à initier des activités en appui.

Laisser un commentaire