Suivi CRT (nov./déc. 2021)

1. Suivi CRT

Deux séances du Comité de relation du travail (CRT) ont eu lieu en novembre et décembre. Ce comité est prévu par la convention collective : c’est le lieu où la direction et le syndicat discutent de tous les dossiers touchant les conditions de travail des professeur.es. 

Congé pour quarantaine
  • Notre convention collective comprend un congé auquel nous avons peu recours d’ordinaire, mais qui s’applique à merveille en temps de pandémie :
    • 5.9-01 Pendant les périodes où l’enseignante ou l’enseignant est disponible au Collège au sens de la convention collective, l’enseignante ou l’enseignant a droit, sur avis au Collège, à un congé sans perte de salaire, aux fins et pour les périodes de temps suivantes : h) une quarantaine décrétée par l’autorité médicale compétente : le nombre de jours fixé par cette autorité médicale.
    • La jurisprudence datant du H1N1 nous indique qu’une période d’isolement décrétée par la santé publique, par exemple lors de l’attente du résultat d’un test de dépistage pour la Covid, est couverte par ce congé.
    • Notre lecture syndicale est que vous pouvez prendre congé durant une période d’isolement.
    • La direction est d’accord avec notre lecture. Si vous ou l’un de vos proches êtes en attente de résultat de test ou êtes atteints de la Covid, et que la santé publique vous demande de rester isoler, vous pouvez vous prévaloir de ce congé. Ainsi, durant votre quarantaine, vous n’avez pas à fournir de prestation de travail tout en conservant vos droits (priorité d’emploi, salaire, accumulation d’expérience et d’ancienneté, assurances, régime de retraite…).
Reconnaissance d’ancienneté pour les professeur.es faisant un post doctorat ou enseignant des charges de cours à l’université
  • Le collège et le syndicat avaient une entente informelle datant du début des années 2000 qui avait pour effet de reconnaître de l’ancienneté pour les professeur.es faisant un postdoctorat ou enseignant des charges de cours à l’université selon la formule suivante :
    • En vertu de cette entente, le collège s’engage à reconnaître l’équivalent d’un cours d’ancienneté par session pour les enseignant.es qui enseignent à l’université et qui doivent se délester d’un cours au cégep pour dégager le temps nécessaire pour enseigner à l’université, ou encore doivent décliner des cours au cégep parce que les règles de leur post doctorat ne permettent pas d’occuper la totalité de la charge d’enseignement offerte par le cégep.
  • Comme nous vous l’écrivions en octobre, cette entente devait être revue cette année en CRT. Or, la direction a décidé de ne pas la reconduire. La raison avancée pour justifier ce refus est que le cégep ne veut pas valoriser les profils de recherche ou d’enseignement universitaire.
Report de disponibilité
  • Notre contrat de travail s’étalant sur 44 semaines, nous professeur.es de cégep sommes réputé.es disponibles au travail durant le temps des fêtes. Nos seuls jours de congé cette années sont les 24 et 31 décembre. Il est possible de demander un report de disponibilité de quelques jours. Avec ce report, vous devenez non-disponibles pour le cégep. Toutefois, vous devez reprendre ces jours de disponibilité durant cette année scolaire, soit en étant disponible au tout début de vos vacances (vers le 17 juin).
  • Dans sa directive sur le report de disponibilité, la direction indique que cinq jours peuvent être demandés. Or, plus souvent qu’autrement, dix jours sont accordés lorsque demandés.
    • Pour celles et ceux ayant participé aux portes ouvertes de l’automne se tenant un samedi, nous avons négocié en CRT une reconnaissance d’une journée en banque pour le report de disponibilité. Ainsi, si vous avez participé aux portes ouvertes durant la fin de semaine, vous n’aurez que quatre jours de disponibilité à reprendre si vous demandez un report de cinq jours.
    • La même logique s’applique aux coordonnateur.trices de département. Si la direction des études ou l’organisation scolaire vous interpelle durant vos vacances estivales, sachez que vous n’êtes pas obligé.es de faire vos tâches avant le premier jour de disponibilité de la session d’automne (d’ordinaire, le 17 août). Plus souvent qu’autrement, vous, coordonnateur.trices, acceptez de sortir de vos vacances avant l’heure, par professionnalisme : l’ouverture et la fermeture de groupes ont des impacts réels sur les professeur.es les plus précaires, impacts qui peuvent être atténués si cette opération se fait au début août. Sachez que si d’aventure vous acceptez de travailler avant le 17 août, la ou les journées de travail entreront dans votre banque de disponibilité.
Suivi CRT (nov./déc. 2021)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.