Archives de catégorie : Actualité

Billets commentant l’actualité du point de vue du SPCSL.

De l’idée à l’action – Histoire du syndicalisme enseignant

Il y aura, à partir du 22 septembre, une exposition temporaire intitulée De l’idée à l’action – Histoire du syndicalisme enseignant. L’exposition prendra fin le 4 décembre. Cette exposition aura lieu à l’Écomusée du fier monde sur la rue Amherst (entre Ontario et Sherbrooke).

« Cette exposition retrace les luttes menées par les enseignantes et enseignants, depuis la fondation de leur première association syndicale, en 1936. Mettant en lumière la singularité de ces organisations syndicales dans le paysage du syndicalisme québécois, l’exposition rappelle les figures et les événements majeurs qui ont marqué cette histoire, tout en donnant la parole aux enseignantes et enseignants qui en ont été à la fois acteurs et témoins.»

Manifestation citoyenne contre la situation politique actuelle

Le Mouvement du 24 septembre, un collectif citoyen non partisan s’étant formé de manière spontanée sur les réseau sociaux, organise une manifestation le… 24 septembre prochain devant les bureaux du Premier ministre du Quebec.

Le mouvement exige du premier ministre du Québec:

  • de mettre sur pied une commission d’enquête sur la collusion et la corruption dans l’industrie de la construction
  • de mettre sur pied une commission chargée d’effectuer une réelle réforme des institutions démocratiques et du financement des partis politiques
  • de déclencher des élections générales
  • de démissionner.

La manifestation aura lieu samedi le 24 septembre devant les bureaux du premier ministre, au 770 Sherbrooke ouest, à partir de 14h30.

Pour plus d’information voir les pages du mouvement sur Facebook et sur Twitter .

La solidarité, qu’ossa donne?

La façon dont le conflit au Journal de Montréal s’est terminé en a laissé plus d’un amer…

Dans la section Lettres du journal Le Devoir d’hier, mercredi, 2 mars, on pouvait lire ce qui suit. Un cri du cœur.

La solidarité, qu’ossa donne ?

Vous avez bien compris. La cause première et principale de la défaite des journalistes en lockout du Journal de Montréal, c’est l’indifférence des citoyens qui ont contribué à l’augmentation du tirage du quotidien tout au long du calvaire que vivaient leurs concitoyens sans travail. Et que continueront de vivre une bonne partie d’entre eux. Si quelqu’un vient encore me dire que les Québécois ont une tendance vers la gauche politique, les revendications sociales et l’action collective et syndicale, je lui demanderai de m’expliquer pourquoi on vient de constater le contraire, et de me trouver des motifs pour y croire encore.

Georges Paquet