Archives de catégorie : Évaluation

Plan d’action du SPCSL pour contrer l’assurance qualité de la CEEC

 

Plan d’action pour contrer le processus d’assurance qualité de la CEEC du SPCSL

Adopté à l’Assemblée syndicale du 5 novembre 2014

 

I. Au plan national

1. Poursuivre le suivi des travaux d’analyse de légitimité et de pertinence de la CEEC.

2. Définir la nature de l’instance qui devrait encadrer et promouvoir notre réseau des cégeps en fonction de sa mission ainsi que sur le mécanisme que cette instance pourrait mettre en place pour garantir la qualité de l’enseignement.

3. Chiffrer les coûts liés à la CEEC.

4. Défendre les orientations nationales sur la base du respect des principes suivants :

• La liberté académique,

• L’autonomie départementale et professionnelle,

• Le respect des tâches inscrites à la convention collective,

• Une conception de la qualité plus large que la diplomation,

• L’intégrité du réseau collégial et du diplôme national.

 

Ce qui implique notamment de :

a) Ne transmettre que l’information existante pour toute demande de cueillette d’information liée à la CEEC, en prenant le soin de dénominaliser les documents transmis, sans synthèse ni raffinement.

b) Éviter de mettre en place de nouveaux mécanismes ou de nouvelles structures départementales ou dans les comités de programmes pour répondre aux demandes et aux besoins de la CEEC. Renvoyer et adresser les demandes aux structures existantes en les appelant à se gouverner en conséquence.

c) Empêcher le détournement des processus départementaux et des politiques institutionnelles aux fins de la gestion de l’amélioration continue de la qualité.

d) En toute cohérence avec notre position sur l’assurance qualité, que les enseignantes et les enseignants affichent notre position nationale lors de la visite de la CEEC.

e) À la suite de la rétroaction de la CEEC au collège, si ce dernier demande aux enseignantes et aux enseignants, aux départements ou aux comités de programmes de modifier leurs pratiques, ils demeurent autonomes dans les limites et selon les responsabilités prévues dans la convention collective. Les réflexes syndicaux naturels quant à l’augmentation de la tâche et à la légitimité des demandes du collège sont de mise.

5. Rencontrer la Fédération des cégeps pour lui demander de clarifier sa position et lui présenter la nôtre.

6. Préparer un texte exposant les arguments pour demander la dissolution de la CEEC.

7. Demander formellement la dissolution de la CEEC avec un texte argumentaire.

8. Échanger avec le regroupement privé.

9. Diffuser largement notre position.

 

II. Au plan local

1. Discuter dans les syndicats locaux à partir des orientations nationales et élaboration d’un plan d’action local.

2. Créer des alliances avec le syndicat des professionnels et des personnes employées de soutien et avec les associations étudiantes.

3. Poursuivre la diffusion d’information auprès des membres.

4. Alimenter le RESAQC.

5. Demander au conseil d’administration d’évaluer l’impact du processus en ressources financières et humaines assumées localement.

6. Dans le cas du rejet du rapport d’autoévaluation prévu par la CEEC, que la CÉ demande formellement au CA de se dissocier du processus d’audit

 

 

Rencontre d’information et de discussion sur l’assurance qualité

Le comité École et société et le comité exécutif vous convient à une demi-journée syndicale d’information et d’échanges sur l’« assurance qualité », le jeudi le 16 janvier prochain, de 9 h 30 à 12 h au salon du personnel. À cette occasion, nous recevrons Isabelle Bouchard du comité École et société de la FNEEQ, dont la conférence sera suivie par de courtes présentations de membres du comité École et société local.

Questions, échanges et discussions complèteront la rencontre.

Il y aura un goûter et un diner à 12 h. Prière de nous annoncer votre présence par retour de courriel.
 
Nous avons compilé une courte liste de documents concernant l’assurance qualité en lien avec les présentations.

Mise en contexte

Peut-être avez-vous entendu parler du « processus de Bologne », de « normes ISO », de reddition de comptes, d’évaluation continue, etc.  ? Dans la foulée du Sommet sur l’enseignement supérieur du printemps 2013 se mettent en place des mécanismes d’assurance qualité dans les universités et les cégeps, à travers notamment un nouveau mandat de « métaévaluation » octroyé à la Commission d’évaluation de l’enseignement collégial (CEEC).

Ayant observé les sources et les effets des mécanismes d’Assurance qualité ailleurs (Europe et États-Unis), les organisations syndicales et l’IRIS, parmi d’autres, ont soulevé un certain nombre d’enjeux et de risques, dont la perte d’autonomie professionnelle et les menaces pour le fonctionnement collégial de l’enseignement supérieur, l’alourdissement de notre tâche et des mécanismes d’évaluation aux impacts à la fois limités et possiblement inquiétants. On dénonce plus globalement la conception même de la qualité de l’éducation qui est sous-jacente à la mise en place d’un processus inspiré de l’industrie privée et aux visées apparemment marchandes et clientélistes.

Comme nous serons parmi les premiers collèges à être évalués par la CEEC dans sa nouvelle mouture, il nous apparaît important de bien comprendre ce que sont les mécanismes d’assurance qualité. Les présentations viseront à présenter ces mécanismes et leurs possibles conséquences sur notre travail, la CEEC et ses travaux, les positions et luttes syndicales, en vue de possibles prises de positions concernant ces enjeux.

Au plaisir de discuter avec vous lors de la rencontre !

La commission d’évaluation de l’enseignement collégial et l’assurance qualité

Diaporama de la présentation de Yannick Delbecque : Delbecque 2014 – Assurance qualité vs collégialité. Une chronologie

Documents sur l’évaluation des enseignements