Instances syndicales fédérales et confédérales

Instances syndicales fédérales

La Fédération nationale des enseignantes et enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) compte actuellement 101 syndicats et représente près de 34 000 membres dans 46 syndicats de cégeps (collèges d’enseignement général et professionnel), dans 43 syndicats d’établissements d’enseignement privés et dans 13 syndicats d’établissements universitaires

Regroupement cégep : Le regroupement est composé de 46 syndicats, représentant 85% des enseignantes et des enseignants du réseau des cégeps. Le regroupement cégep est l’instance responsable de la négociation et de l’application de la convention collective. Il prend aussi en charge toute autre question relative au réseau collégial.

  • Bureau fédéral: Le bureau fédéral se réunit au moins six fois par année. Il coordonne le travail des comités créés par le congrès fédéral, prend position sur toute matière susceptible d’affecter la fédération ou les membres des syndicats affiliés, recommande l’ordre du jour et les résolutions soumises au conseil fédéral et au congrès.
  • Conseil fédéral FNEEQ : Le conseil fédéral est l’instance qui réunit les délégations des syndicats entre les congrès. Il se réunit deux fois par année. Le conseil fédéral contribue au développement de l’orientation et des lignes générales des politiques de la fédération, dans le cadre des décisions prises en congrès. Chaque syndicat a droit à un nombre de personnes déléguées officielles, selon les proportions stipulées aux statuts et règlements de la fédération.

La FNEEQ publie sur Facebook et sur Twitter.

Instances syndicales confédérales

La confédération des syndicats nationaux (CSN) : Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s’engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 325 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.

  • Congrès CSN :

    Le 65e Congrès de la CSN se tiendra du 5 au 9 juin 2017. Il se déroulera dans un contexte politique particulièrement préoccupant.

    Si le gouvernement du Québec respecte la Loi électorale qui établit des élections à date fixe, le prochain mandat de la CSN (2017–2020) sera ponctué d’une élection provinciale qui devrait se tenir le 1er octobre 2018.

    L’approche d’une élection générale est un bon moment pour susciter des discussions, voire une mobilisation, sur des enjeux importants pour la société québécoise. C’est dans cette perspective et afin de sonder le plus de membres possible que la CSN entame cette vaste consultation.

    Celle-ci devrait nous conduire à un ensemble de revendications de politiques publiques qui seront adoptées lors du prochain congrès. Ces revendications serviront à la production d’un manifeste ou d’une plateforme de revendications qui guidera nos actions dans les prochaines années.

  • Conseil central du Montréal métropolitain (CCMM) : Les syndicats CSN de la région du Montréal métropolitain se regroupent sous le nom de Conseil central du Montréal métropolitain–CSN, ci-après appelé «conseil central». Le conseil central est une organisation québécoise de salarié-es qui a pour rôle de : a) coordonner la vie syndicale; b) faire des représentations dans la région auprès : 1. des organismes municipaux et scolaires; 2. des corps intermédiaires sociaux, économiques, politiques et culturels; 3. des autres instances de la Confédération des syndicats nationaux (CSN); 4. des instances des autres centrales syndicales; 5. des organismes gouvernementaux en général, lorsque la région représentée par le conseil central est touchée.