Mot de la vice-présidante

Bonjour à toutes et à tous,

J’espère que malgré le temps pluvieux, vous avez passé de belles vacances. Ce
fut le cas des membres de votre exécutif qui sont fin prêts et en forme pour
reprendre le travail syndical.

Quelques nouvelles pour cette rentrée scolaire :

  • Tout d’abord, nous aurons une secrétaire cette année qui entrera en fonction le 30 septembre prochain. Il s’agit de Claude Courchesne, employée du collège depuis 35 ans. D’ici là, nous serons présents tous les matins de 9h30 à 12h. Mais n’oubliez pas que vous pouvez nous contacter pour toute question relative à vos conditions de travail en tout temps par courriel au syndprof@cegep-st-laurent.qc.ca ou par téléphone au poste 7343. Nous vous répondrons le plus rapidement possible.
  • Parmi les grands évènements de l’année, nous soulignerons les 40 ans de fondation de notre syndicat par une soirée en janvier 2009. Nous en profiterons pour inviter nos retraités et les anciens membres d’exécutif de notre syndicat depuis 1968. Nous aimerions souligner les grandes luttes qui ont été faites localement. Si vous désirez partager avec nous certains de vos souvenirs, contactez-moi par courriel au jfraser@cegep-st-laurent.qc.ca car je serai la maître d’œuvre de cette soirée. Par le fait même, ce sera aussi le 40ème anniversaire de la FNEEQ qui sera célébré au prochain congrès en mai 2009.
  • Dans les enjeux syndicaux de l’automne, trois sujets retiennent notre attention. Tout d’abord, une action pourrait avoir lieu le lundi 6 octobre prochain, lendemain de la Journée internationale des enseignantes et des enseignants, conjointement avec la FAC et la FEC pour dénoncer la façon dont seront affectés les transferts fédéraux dans les cégeps. Les cégeps vont recevoir 40% des montants alloués aux études supérieures. Cependant, très peu ira dans l’enseignement propre dit, malgré les conclusions plutôt éloquentes du rapport sur la profession enseignante. Localement, le comité sur l’élaboration de la politique sur l’évaluation des enseignements, dont Guillaume Fournier et Stéphanie Martin feront parti, prendra son envol rapidement, puisque l’objectif de notre direction semble être décembre 2008 ! Et comme nous vous l’avons mentionné lors de notre dernière assemblée, en mai, nous entreprendrons la tournée des départements cet automne pour discuter avec vous de la gestion par les pairs dans l’organisation du travail au cégep, son historique, ses enjeux et les rôles de chacun.
  • Autre nouvelle bien importante, notre directeur à l’information, Guillaume Fournier, sera papa d’ici la fin du mois de novembre. Donc, il est d’ores et déjà le spécialiste de notre exécutif pour tout ce qui tourne autour du congé de maternité et du congé parental. Tenez-vous le pour dit !
  • Nous soulignerons encore cette année l’arrivée des nouveaux professeurs par un 5 à 7 qui aura lieu le mercredi 24 septembre. Alors, chers(ères) délégués(es), vous serez invités à accompagner vos nouveaux collègues pour cette soirée.
  • Notre première assemblée syndicale aura lieu le mercredi 17 septembre, à l’heure habituelle soit 11h15 au salon du personnel. Lors de cette assemblée, il y aura l’élection de six postes disponibles à la commission des études. Vous recevrez sous peu les formulaires pour poser votre candidature. Deux autres assemblées sont prévues les 29 octobre et 26 novembre.
  • J’oubliais de vous parler de notre site WEB. Il a été lancé et présenté par Guillaume Fournier, son initiateur, en mai dernier. Tapez spcsl.org et vous y trouverez une foule d’informations et de documents en ligne.
  • Hé! oui, ce fut un peu long à lire mais que d’informations importantes ! Sur
    ce, je vous souhaite une très belle session. Au plaisir de vous rencontrer
    bientôt.

    Syndicalement vôtre,

    Jo-Anne Fraser
    Vice présidente de votre syndicat

Le coût financier réel de la sécurité d’emploi

Chaque année, la publication de la liste des enseignants mis en disponibilité à l’intérieur du réseau collégial vient conforter plusieurs administrateurs dans leur crainte d’ouvrir des postes. Ces derniers brandissent des chiffres, souvent inexacts, qui laissent croire que la sécurité d’emploi coûte cher. Claire-Andrée Leclerc n’y croit pas. Chaque année, elle analyse pour le regroupement Cégep la liste officielle des enseignants mis en disponibilité et évalue les véritables coûts de la sécurité d’emploi. Pour réaliser l’opération, elle retrace chaque enseignant inscrit sur la liste et établit leurs véritables activités pour l’année : ses conclusions sont toujours spectaculaires.

  • La liste produite par le bureau de placement comprend 210 inscriptions pour la Fneeq. Une première vérification nous apprend que 17 enseignants apparaissent sous plus d’une discipline. En éliminant les doubles et triples inscriptions, on ramène le nombre initial d’enseignants mis en disponibilité à 193.
  • Un grand nombre de ces enseignants n’était tout simplement plus MED à la suite de l’obtention d’une charge à temps complet (114), d’un transfert (16), d’une démission (3) ou d’un départ à la retraite (2), ramenant le nombre réel de MED à 58.
  • 27 personnes ne recevaient aucun salaire ou recevaient un salaire provenant d’un autre budget que celui de la sécurité d’emploi, comme le congé sans solde, le recyclage, et l’invalidité, ramenant le nombre de MED à 31.
  • La protection salariale

    Après avoir établi que le nombre réel d’enseignants mis en disponibilité n’était que de 31, elle a calculé le coût réel de leur protection salariale. Le coût de la protection salariale correspond au montant nécessaire pour atteindre 80 % du salaire. À la FNEEQ, 26 enseignants MED ont eu une tâche inférieure à 80 %. Le montant total de la protection salariale (la portion de salaire entre le travail réellement effectué en enseignement et 80 % du salaire) correspond au salaire de 8,56 ETC.

    Victoire éclatante de la FNEEQ au Cégep Lionel-Groulx

    Le Syndicat des enseignantes et enseignants du cégep Lionel-Groulx avait décidé de quitter les rangs de la FAC. Hier, ses membres se prononçaient pour choisir leur nouvelle affiliation, la FNEEQ-CSN ou la FEC-CSQ. La fédération de la CSN a remporté ce vote référendaire haut la main, à 72 %. Bravo aux militantes et aux militants de la FNEEQ et bienvenue à ces nouveaux membres. Pour ce syndicat, il s’agit d’un retour à la FNEEQ.

    L’opération CA franchit le cap des 50%

    Le troisième bulletin de l’opération CA nous apprend ce matin que 50 % des syndicats sont maintenant intervenus auprès des conseils d’administration et qu’aucun échec n’a été enregistré. Dans chaque établissement, la plupart des membres des conseils d’administration ont exprimé leur volonté qu’on donne suite au rapport. Voici la liste des collèges où des recommandations ont été adoptées :

    Cégep de Baie-Comeau · Cégep de Drummondville · Collège François-Xavier-Garneau · Cégep de la Gaspésie et des Îles et ses composantes de Gaspé, des Îles, de Baie-des-Chaleurs, du centre spécialisé des pêches à Grande-Rivière · Cégep Gérald-Godin · Cégep John Abbott · Cégep régional de Lanaudière et ses constituantes de l’Assomption, de Joliette et deTerrebonne · Collège de Maisonneuve · Cégep Marie-Victorin · Cégep de l’Outaouais · Cégep de Rimouski et Institut maritime du Québec · Cégep de Rivière-du-Loup · Collège de Rosemont · Cégep de Saint-Laurent · Cégep de Sept-Îles · Collège Shawinigan · Collège de Sherbrooke · Cégep de Sorel-Tracy · Cégep de Trois-Rivières · Collège de Valleyfield · Cégep de Victoriaville · Cégep Limoilou · Cégep de Sainte-Foy · Cégep Saint-Félicien et centre d’études de Chibougamau · Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue · Cégep André-Laurendeau · Champlain Regional College et ses composantes de St-Lawrence, St-Lambert et Lennoxville · Collège Dawson · Heritage College · Cégep Montmorency

    Vous pouvez consulter le troisième bullutin sur l’opération CA.

    L’opération CA réussie

    Opération CA réussieLe 30 avril avait lieu la réunion du Conseil d’administration où était présentée la proposition sur la valorisation de la profession enseignante. Cet événement s’inscrivait dans une action regroupant les 59 cégeps de la province. Denis Lachance, président du syndicat des professeurs du Cégep de Saint-Laurent, a d’abord présenté le rapport du comité paritaire aux membres du conseil, les enjoignant de reconnaître l’alourdissement de la tâche. Quelques enseignants, dont Jo-Anne Fraser et Louise Lapierre, ont ensuite illustré cet alourdissement en témoignant du vécu quotidien chez les enseignants. Pierre Boucher, Directeur des études, est demeuré bien tiède dans son intervention, soulignant que le document ne faisait pas la démonstration d’un alourdissement de la tâche enseignante, mais qu’il en traçait simplement un portrait actuel. Alors que d’autres membres du CA soulignaient l’implication fondamentale du personnel, particulièrement du personnel enseignant, dans la remontée impressionnante du collège, M. Boucher n’a pas cru bon abonder dans ce sens et a bien évité de louanger ses professeurs. La proposition suivante a finalement été adoptée à l’unanimité :

    « Le Conseil d’administration du Cégep de Saint-Laurent reconnaît la nécessité de valoriser concrètement la profession enseignante au collégial et demande au Ministère de donner suite aux travaux du comité paritaire, dans la perspective d’une recherche de solutions aux problèmes les plus graves qui auront été identifiés conjointement. »